Où trouver la Truite Fario ?

Répartition de la Truite fario 🌍

En France on trouve des truites farios un peu partout sur l’ensemble du territoire du moment que certains critères importants comme la bonne qualité de l’eau sont respectés. La température de l’eau, en lac comme en rivière, ne doit pas dépasser 18° en sachant qu’à partir de 20° la mortalité sera présente.

Les petits lacs de montagne que l’on pourrait croire à l’abri sont très vulnérables, de par la disparition de la neige très tôt en altitude. Les cours d’eau quant à eux, ne doivent pas subir de grandes variations de température.

Aujourd’hui, l’assèchement, partiel ou complet, devient récurent. La truite disparait donc progressivement et son aire de distribution diminue sensiblement. La truite fario est présente en France du niveau de la mer jusqu’à 3000 m d’altitude. Elle se plait aussi bien dans des torrents au puissant courant que dans des rivières de plaine beaucoup plus lentes. Les eaux à truite sont dites de 1ère catégorie mais nous la trouvons bien implantée dans des rivières de 2ème catégorie où les poissons blancs et autres carnassiers sont dominants.

 La truite est présente dans l’ensemble de l’Europe, dont elle est endémique. On la retrouve dans les îles de l’Atlantique, à Madère et aux Açores.

Entre 1860 et 1930, il y a eu un vaste programme d’implantation de la fario à travers le monde. Depuis, elle s’est bien acclimatée, voir même mieux que chez nous, dans de nombreux pays comme aux Etats-Unis et au Canada. Nous la retrouvons en Australie, en Tasmanie et en Nouvelle Zélande où sa croissance est remarquable. Elle est présente en Afrique du Nord, notamment au Maroc, et en Afrique du Sud. Elle a été introduite en 1909 en Afrique de l’est, et spécifiquement au Kenya. Et aussi en Asie : en Inde, au Cachemire et sur la chaine de l’Himalaya jusque dans le bassin de la mer d’Aral.

En savoir plus sur ce poisson :

Articles précédents du dossier

À propos de l’auteur

Guide de pêche globe-trotteur, Julien nous livre ses expériences, ses anecdotes et son analyse sur certaines espèces qu’il a côtoyées. Loin d’être exhaustive, son approche peut être complétée par vos propres expériences. Si vous pratiquez une autre technique, ou que vous avez pêché cette espèce dans d’autres contrées, n’hésitez pas à compléter ce dossier 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *